Développer la responsabilité environnementale et sociétale dans les processus achats est une thématique très en vogue ces derniers temps. Cela n’a rien de surprenant car la prise de conscience et l’intérêt croissant pour le monde dans lequel nous vivions font partie des tendances actuelles.

Une grande nouvelle pour les entreprises ? Il existe des méthodes d’achats responsables clairement définies qui offrent de multiples bénéfices à la fois pour les résultats financiers et pour la planète. Dans de nombreux cas, devenir vert est une démarche « gagnant-gagnant » pour toutes les parties prenantes.

Dans cet article, nous allons définir précisément ce que l’on entend par achats responsables et comment profiter des avantages de la mise en place d’une démarche RSE.

Qu’entend-on par achats responsables ?

Ils peuvent être définis comme l’alignement des besoins métiers (comme les équipements, les services publics, les produits et services) avec les impacts environnementaux et sociétaux.

Les entreprises et les organisations qui mettent en place une politique d’achats durables ont pour objectif de prendre des décisions stratégiques qui seront bénéfiques pour leur business, leurs clients et la société d’une façon générale. La mise en œuvre d’une démarche RSE commence par une évaluation approfondie du cycle de vie des produits. Cela inclut l’acquisition, la distribution, la maintenance, les services et éventuellement le recyclage.

Il est évident que l’irresponsabilité économique a un impact négatif non seulement sur les entreprises mais aussi sur toute la planète. Les consommateurs n’ont jamais été mieux informés et les modes de consommation changent non seulement au niveau individuel mais aussi au niveau organisationnel.

La pression des consommateurs peut être vertueuse car elle pousse les entreprises à sortir du cadre et à prendre conscience de leur impact sur l’environnement et sur la société. Bonne nouvelle, mettre en place une politique d’achats responsables est avantageux pour tous : entreprises, consommateurs et environnement.

Pourtant, bon nombre d’entreprises refusent d’adopter une démarche RSE dans leurs processus achats en raison de trois mythes majeurs du monde des achats :

Mythe n°1: Les achats responsables requièrent une expertise spécifique
Beaucoup d’entreprises estiment que mettre en œuvre une démarche d’achats responsables nécessite une expertise RSE importante. Elles résistent à la mettre en œuvre considérant que les équipes d’achats ne disposent pas de connaissances suffisantes en la matière. En vérité, c’est tout l’inverse. Quel que soit le sujet, les achats sont les mieux placés pour trouver le bon expert et les bonnes ressources donc cela s’applique aussi aux achats responsables.

Mythe n°2 : Les achats responsables prennent plus de temps
Souvent la résistance au changement est motivée par le sentiment que les dossiers seront plus longs et plus complexes si une politique d’achats responsables est appliquée. En réalité, intégrer cette démarche dans les pratiques existantes ne prend pas plus de temps que les processus d’achats standards.

Mythe n°3 : Les achats durables sont plus coûteux
Bien souvent les entreprises considèrent que RSE et profit sont incompatibles et qu’engager leur responsabilité sociétale et environnementale se traduit obligatoirement par une augmentation des coûts. Bien au contraire, l’approche RSE délègue aux achats la recherche de solutions innovantes qui conjuguent simultanément création de valeur et développement durable.

Les bénéfices clés du passage aux achats verts

L’engagement RSE renforce la valeur ajoutée des processus achats. Ils peuvent être optimisés pour informer sur la manière dont les entreprises s’associent et travaillent avec leurs clients et leurs fournisseurs sur toute la chaîne de valeur.

  1. Stabilité et croissance financière : les entreprises ont besoin de se concentrer sur leur profit pour se développer. Celles qui ont mis en œuvre les pratiques RSE voient leur chiffre d’affaires augmenter de 5 à 20%
  2. Réduction des coûts d’approvisionnement : surveiller chaque étape de la supply chain réduit considérablement les coûts de 9 à 16%
  3. Augmentation de la notoriété de marque : construire une image de marque reconnue est un travail de longue haleine. Les consommateurs apprécient les marques attentives à leur impact sur l’environnement. Les entreprises engagées dans le RSE ont constaté une amélioration de la notoriété de leur marque allant jusqu’à 30 %
  4. Réduction de l’empreinte environnementale : initier des processus d’achats responsables dans votre entreprise peut faire peur, mais ceux qui ont fait ce choix ont réduit leur empreinte écologique jusqu’à 22 %.

A quoi ressemble réellement la mise en œuvre d’une politique d’achats responsables ?

L’engagement RSE pour les achats repose sur quatre piliers. L’objectif final pour les entreprises est de tirer parti des ressources existantes dans leur supply chain pour avoir un réel impact sur leurs pratiques.

La tendance actuelle est d’adopter des pratiques plus vertes, avec des objectifs clairs et une vision globale des processus d’approvisionnement. Il existe indubitablement de nombreuses ressources pour les entreprises qui souhaitent le faire, car il est de plus en plus populaire de privilégier les achats durables par rapport aux méthodes traditionnelles.

Ce changement présente de grands avantages pour l’entreprise, ses employés, ses partenaires et la planète !

En savoir plus sur ETCH Sourcing ou contactez-les ici.

Menu